La Mascareignes

C’est l’aventure de l’année, la « petite soeur de la diagonale des fous » , un format trail plus petit mais qui reste tout de même une sacrée épreuve physique, humaine et émotionnelle. J’ai commencé la course à pied il y a 6 ans et le Trail en 2015, pour moi c’est aussi un moyen de découvrir de nouveau horizon, une nouvelle culturelle. Chaque course est avant tout une aventure avec soi-même..

Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, car, malgré le fait que je connaisse ce format de course ( 66 km et 3500 D+), je n’ai jamais mis les pieds sur l’ile de la Réunion.

C’est sur un coup de tête l’an dernier, à Noel, que je m’inscris via l’agence Bourbon Voyage. J’ai hâte de vivre cette expérience un peu hors normes, de découvrir ses sentiers que l’on juge difficiles, exigeants et accidentés. Deux sentiments se mélangent, l’envie et la peur… c’est un vrai challenge personnel, car il y a un an, je me faisais une micro fracture à la Rotule suite à une chute au Pic St Loup.

Débute alors une longue préparation pendant laquelle j’ai pris beaucoup de plaisir à vélo , en course à pied et au yoga. C’est mon équilibre et j’aime ça, même si sincèrement cela n’a pas été toujours simple. Cela demande beaucoup d’organisation dans les entraînements et un minimum de rigueur. Ce n’est pas toujours facile de mettre un réveil le W-E pour partir courir, à une heure de route de chez soi, pendant 4/5 heures, seule (car évidemment peu de personne apprécie ce genre d’invitation 😅). Nous avons tous et toutes des objectifs, des envies qui évoluent aux fils des périodes de nos vies. Le plus important c’est l’envie et l’obstination qui en découle. Ne pas créer des barrières et se démoraliser parce que une telle ou un tel est plus fort que nous.

L’ambiance de la course est complètement dingue, les spectateurs nous donnent beaucoup, ils nous portent, c’est impressionnant. J’ai vraiment senti tout au long de mon séjour que l’Ile vibrait pour cet événement, c’est leur course. Les Réunionnais ont une belle culture du sport, ils sont respectueux de la nature, solidaire et vivent simplement, avec l’essentiel et beaucoup d’amour. J’ai adoré cette ambiance qui m’a porté tout au long de la course.

Description de la course

La Réunion est un magnifique terrain de jeux. Nous arrivons sur l’Ile trois jours avant le départ de la course, qui aura lieu dans la nuit de jeudi à vendredi. Le départ se fait au Cirque de Salazie, de nuit à 3 heures du matin (car le soleil se lève à 5 heures). Le sas ouvre à minuit et il est conseillé d’être sur les lieux dés l’ouverture afin de faire valider le matériel obligatoire par l’organisation (longue file d’attente). Concernant le retrait du dossard aussi, l’attente est longue, environ 1h30.

Le début de la course est plutôt humide, boueux, des rivières , des pontons, des racines et des cailloux (élément principal sur l’ile 😄). Ensuite, nous arrivons dans Mafate, le jour se lève et les paysages sont magnifiques, le terrain est moins boueux, nous traversons de grandes forets de pin et le revêtement du sol est parsemé de feuillage, c’est mou et agréable sous les pieds. Le prochain ravitaillement a lieu dans un ilet du Cirque de Mafate (ce sont des petits villages inaccessibles en voiture). Les habitants sont autonomes, ils vivent de l’agriculture et de l’élevage d’animaux principalement. C’est beau et atypique.

Nous arrivons ensuite dans une rivière de galet, puis au ravitaillement. Quelques kilomètres après, une montée assez difficile (avec des cordes et des échelles) appelée Dos d’Ane. Le soleil nous assomme, pourtant, il n’est que 7/8 heures. Nous passons plusieurs kilomètres, dans une descente en terre avec des cailloux, puis des pentes escarpées afin de rejoindre un ravitaillement vers la Possession, je n’ai aucune notion d’heure, le temps passe vite, c’est magnifiquement dur. Je n’arrive pas à profiter car j’ai mal aux pieds, alors, sur cette base de vie Simon m’apporte les Hoka (sincèrement j’aurais dû faire ce choix dés le départ car mes pieds sont 😱 et il reste 20/25 km). Nous courrons ensuite le long de la plage et d’une autoroute. Il s’agit d’une portion plate au soleil, longue. Cette route nous amène au fameux Chemin des Anglais et je suis plutôt surprise car je m’attendais à un vrai chantier (8 km vallonnés, de pavés noirs posés simplement au sol sans jonction). Un peu plus loin, après le Chemin des Anglais, nous traversons le colorado, cette partie ressemble étrangement au Lac du Salagou dans l’Hérault, il nous reste 8 km.  Selon moi, la descente la plus dangereuse reste la dernière, celle en direction du stade de la Rotonde, 6 km. 

Je franchis la ligne en 12 heures, 19 ieme Femme. La chaleur, le terrain très accidenté et malgré tout, je n’ai jamais autant aimé les paysages d’un trail long. La météo du Trail du Sancy en 2018 et celle de la 6000D cette année, n’était pas en notre faveur ❄️☃️. C’est une de mes courses préférées, pour l’ambiance, le lieu, l’engouement des spectateurs, la beauté des paysages. Je suis tombée amoureuse de l’Ile. La mer, la montagne, les poissons couleur arc-en-ciel, la difficulté du terrain et la simplicité de vie des locaux. Je reviens heureuse de ce voyage, de cette découverte, de cette aventure.

Mes coups de coeur sur l’ile de la Reunion

Pas d’article concernant les incontournables sur l’ile de la Reunion 😉 mais plutôt des photos et une liste avec mes coups de coeurs.

1- La vue en haut du belvédère à Takamata ;


2- La Vanilleraie à Sainte Suzanne permettant de comprendre la fabrication de la vanille et la fécondation des fleurs de vanille ;


3- Le Sud de l’ile avec Anse des Cascades, les coulées de lave le long de la route ;


4- La plage Grande Anse & Le Restaurant « Case Volcan » atypique (on vous sert un plateau avec des ramequins contenant tous les plats et cocktails proposés afin de faire votre choix) ;


6- Le Temple Tamoul à St Pierre magnifique de l’extérieur ;


7- Le cirque de Salazie pour la vegétation, les paysages, la culture, la ville de Helbourg, la Maison Folio ;


8- Le marché de St Paul pour les fruits, les légumes, les produits locaux ;


9- Le bassin de Cormoran ;


10- Un tour en Hélicoptère, au dessus du cirque de Mafate, c’est impressionnant vue du ciel ;


11- Randonnée au Piton de la Fournaise ;


12- La route pour accéder au Piton de la fournaise avec des paysages à couper le souffle et des paysages qui ressemblent à l’Auvergne (foret de chênes, exploitation agricole) puis 2 km plus loin des étendues désertiques de terres orange ;


13- Le Gateau Patate: un gâteau à base de patate douce blanche, les samoussas et le sautémines aux légumes 💕 ;


14- Baignade avec les tortues et les poissons à l’Ermitage ;


15- Randonnée dans le Maido avec vue sur Mafate;


16- Et pour finir, la Rhumerie de Saint Pierre « La Saga du Rhum », qui permet de comprendre les origines et la fabrication du Rhum.Galerie