Ce qui a changĂ© depuis Janvier 2019

Prendre de bonnes rĂ©solutions dĂšs le dĂ©but de l’annĂ©e c’est bien, mais faut-il encore les tenir. Il m’arrive moi aussi, de me lancer dans quelque chose sans aller au bout des choses.. Nous sommes dĂ©jĂ  au mois de mai, et j’ai dĂ©cidĂ© de faire le point, ici, dans cet article. C’est aprĂšs ma blessure en novembre 2018 (chute avec micro fracture rotulienne), et des petits problĂšmes thyroĂŻdiens que je prends conscience de beaucoup de choses. J’avais besoin de m’ Ă©couter, de faire des choses pour moi et de prendre davantage soin de mon corps. Les nombreux RDV chez les spĂ©cialistes et les examens (cela Ă  pris quelques mois) m’ont fait rĂ©flĂ©chir. J’ai remis en question mon hygiĂšne de vie et mon alimentation. J’ai voulu sĂ©lectionner les produits bons pour mon organisme, supprimer en grande partie les aliments transformĂ©s. Egalement, sortir un peu de cette sociĂ©tĂ© de consommation qui nous pousse Ă  consommer et acheter. J’avais l’impression d’ĂȘtre dans un cercle sans fin, fatiguant et stressant sans aucun bĂ©nĂ©fice Ă  tirer. Ça aussi il fallait que ça change un peu … Et puis, mon Ă©tat d’esprit jamais tranquille, toujours dans l’action.. J’avais adorĂ© le yoga en septembre lors du Week-end femmes avec Salomon, mĂȘme si j’avais trouvĂ© cela un peu trop doux. A cette pĂ©riode je ne connaissais pas le yoga vinyasa (dit dynamique).

C’est au fur et Ă  mesure que j’ai changĂ©, une chose aprĂšs l’autre. Je ne me souviens pas vraiment de l’ordre des choses, c’Ă©tait un peu brouillon et j’avais besoin de mettre de l’ordre dans mon intĂ©rieur.

Avant de continuer cette lecture, je tenais Ă  vous dire que cet article n’est pas du tout moralisateur, bien au contraire, je le veux bienveillant. J’ai l’habitude d’Ă©crire ici depuis 2016, des articles qui peuvent vous aider dans le sport mais aussi dans la vie de tous les jours. Dans cet article je vous explique pourquoi j’en suis arrivĂ©e ici , pourquoi j’ai voulu changer ma façon de vivre et de voir les choses, et comment je m’organise au quotidien. Je ne tiens pas Ă  vous faire culpabiliser sur votre façon de vivre, c’est votre Ă©quilibre, votre ressenti.


Les grandes lignes.

Alors, quand je fais le point cinq mois plus tard, je suis plutĂŽt satisfaite, mais n’hĂ©sitez pas Ă  me donner vos petites astuces et vos avis en commentaire sous l’article. đŸ™ŒđŸ»

Je consomme des produits pour la plupart locaux, frais, de saison, avec le moins de transformation possible. Par exemple, pour les courses : nous n’allons plus au supermarchĂ©. ExceptĂ© pour certains indispensables (le papier toilette, la pĂąte Ă  tartiner bio ou les biscottes Waza au seigle..) une fois toutes les deux semaines. Simon tient son rendez-vous hebdomadaire avec le marchĂ© du village, le vendredi matin avant de se rendre au travail. Cela prend 20/30 minutes avec le trajet, il achĂšte les produits frais comme les fruits, les lĂ©gumes, les oeufs, puis nous achetons du beurre et de la crĂšme environ toutes les deux/trois semaines. En moyenne, nous dĂ©pensons 25 euros.

Puis, de mon cotĂ©, je m’occupe des courses au vrac . J’aime bien et maintenant j’ai pris mes repĂšres dans le shop ! L’avantage incontestable c’est qu’il n’y a pas besoin de liste de courses. Je sors les bocaux vides du placard que je place dans mon sac cabas tout simplement, je sais pertinemment ce qui manque dans ma cuisine. Le magasin est situĂ© Ă  Montpellier, soit BIOCBON ou DaybyDay. Le deuxiĂšme est un peu moins cher car les produits ne sont pas forcĂ©ment bio, mais le choix est immense…. Je prends essentiellement des amandes pour faire du lait d’amande et des noix de cajou, du riz, des pĂątes, du sucre de coco, des croquettes pour chiens, du bicarbonate de soude, du chocolat noir, du muesli, des lentilles corails etc. Je dĂ©pense environ 50 euros toutes les 3 semaines. De retour Ă  la maison, le rangement est trĂšs vite fait 😃 .

La diminution des dĂ©chets et les courses au VRAC. J’essaye de faire en sorte que chaque chose est une seconde vie, et je me pose la question de savoir si vraiment je dois jeter. Concernant les vĂȘtements, j’achĂšte quand j’ai besoin ou quand j’ai un coup de coeur 💕 . J’ai vendu les vĂȘtements que je ne portais plus sur Vinted (site en ligne pour la vente de prĂȘt-Ă -porter d’occasion). Vous connaissez ?? Ma yaourtiĂšre et mon blender sont d’occasion, trouvĂ©s sur Le Bon Coin, pensez Ă  donner une seconde vie aux objets. Tout le monde y trouve son compte, l’acheteur et le vendeur.

Notre poubelle se rĂ©jouit de ce changement (une poubelle pour 10 jours environ), c’est vraiment gĂ©nial. Nous avons un compost que l’on vide en garrigue tous les 4/5 jours, en sortant balader Kawaii đŸ¶. Il y a des petites choses que l’on peut toutes/tous faire, comme refuser les sacs plastiques dans les magasins et les tickets de caisse. J’ai encore quelque progrĂšs Ă  faire, je ne fais pas mes Ă©ponges, ma brosse Ă  dents est en plastique et j’ai encore un soin capillaire Franck Provost. Mais j’ai conscience des choses et chaque petit geste compte Ă©normĂ©ment.

Je fabrique le dentifrice, le liquide vaisselle et j’ai remplacĂ© la dizaine de gel douche/shampoing par un savon solide. J’ai testĂ© la fabrication du shampoing mais c’est trop complexe et pas adaptĂ© Ă  mes cheveux (ils n’Ă©taient pas super propre et trĂšs gras aprĂšs application) alors j’ai trouvĂ© en boutique LUSH. Pour le mĂ©nage j’utilise juste le vinaigre blanc et une eau avec des citrons tranchĂ©s pour laver les vitres et faire la poussiĂšre.

Pour rester dans le thĂšme de la lutte contre le gaspillage, j’utilise aussi l’application GoodToGo. Vous connaissez celle-ci ?? (moins connu que VINTED j’ai l’impression) . Il s’agit d’un site/application sur le tĂ©lĂ©phone aussi qui permet aux restaurants, boulangeries, maraichers de vendre des invendus du jour Ă  19 heures. une simple connexion avec gĂ©olocalisation vous permet de voir quels sont les paniers disponibles pour le soir mĂȘme. RĂ©server et payer en ligne, puis passer rĂ©cupĂ©rer votre commande. Bien moins cher forcement !!! La derniĂšre fois, pour 3 euros au restaurant « Ma PremiĂšre Cantine », je suis repartie avec une baguette, deux croissants, deux parts de tarte chocolat et deux sandwichs aux choix.


Je cuisine beaucoup plus qu’avant et contrairement aux courses (ou le gain de temps est Ă©norme), avec ce changement de vie, nous passons deux fois plus de temps aux fourneaux. Un mal pour un bien n’est-ce pas ?? 😇. Nous prĂ©parons nos jus de fruits et lait d’amande grĂące Ă  l’extracteur et de la compote de pommes souvent. J’ai trouvĂ© une astuce pour faire des desserts (type flan) Ă  base d’olĂ©agineux (noix de cajou – AgarAgar- sucre de coco- arĂŽme vanille ou cannelle). Nous prĂ©parons nos pĂątes feuilletĂ©es avec un peu d’acharnement, c’est le mĂ©tier qui rentre lol.

Mais le plus important dans tout cela ce n’est pas le prix, ni le gain de temps c’est le respect de son corps : Comment peut-on continuer de se nourrir, d’une façon aussi dĂ©sastreuse que celle imposĂ© par l’alimentation industrielle ? Comment peut-on encore manger un morceau de poulet ou de poisson alors qu’il est bourrĂ© d’antibiotiques, et gavĂ© pour atteindre sa taille adulte en 2 mois ? Comment peut-on vouloir ĂȘtre en bonne santĂ© si l’on choisit ses aliments sans aucun regard du monde qui nous entoure ? La pollution, le rĂ©chauffement climatique et la surconsommation en lien avec la surproduction.. Ne vaut-il mieux pas manger mieux ? N’est-il pas mieux de prendre du temps Ă  cuisiner ? Voici toutes les rĂ©flexions qui m’ont amenĂ© Ă  faire des choix qui sont bons pour moi. Etre sportif/sportive c’est aussi, selon moi, aimer la nature et les grands espaces, c’est surtout prendre soin de son corps dans tous les sens du terme. đŸ™ŒđŸ»đŸƒđŸŒâ€â™€ïž


Le Yoga

Il m’a permis de voir les choses diffĂ©remment. J’avais besoin de me retrouver, corps et esprit. J’apprĂ©hendais avec le fait de « m’ennuyer »..Vous pensez (tout comme moi au dĂ©part) que le yoga c’est pour les femmes, ĂągĂ©es mĂȘme, et surtout que c’est tranquille. C’est ce que la sociĂ©tĂ© nous a inculquĂ©, mais il ne faut pas confondre avec la mĂ©ditation. Il existe de nombreux styles de yoga, plutĂŽt doux ou dynamique, comme celui que je pratique (appelĂ© aussi Vinyassa). Il est basĂ© sur l’enchainement de postures qui demandent de la force musculaire, la synchronisation des mouvements… Pour tout vous dire, je transpire Ă  chaque cours et il y a environ 10 % d’hommes dans ma classe đŸ§˜đŸ»â€â™€ïž. Les pratiquants poussent la porte d’entrĂ©e car ils ne se sentent plus forcĂ©ment en phase avec tout ce qui se passe autour, ils cherchent une rĂ©ponse. Vivre dans l’ici et maintenant, ne plus penser, ĂȘtre bienveillant avec soi-mĂȘme, sans compĂ©tition avec le monde extĂ©rieur, c’est ce que je ressens pendant une classe. Il faut vivre et aimer, laisser notre esprit libre sans obligation envers autrui. Mais le yoga c’est aussi sortir de sa zone de confort, se dĂ©passer dans les postures, aller plus loin. Il faut vouloir vivre et aimer pour pratiquer đŸ§˜đŸ»â€â™€ïž Bien Ă©videmment, le yoga ne guĂ©rit pas des pathologies graves mais je pense que cela aide fortement.



J’espĂšre que cet article vous aura plu et qu’il vous aidera dans votre quotidien. Voulez-vous que je partage la recette du dentifrice et du liquide vaisselle ? Je serais ravie d’avoir Ă©galement des retours sur cet article et sur votre expĂ©rience ? Avez- vous des astuces Ă  partager ? Avez-vous dĂ©jĂ  fait du Yoga ?

Bonne journĂ©e , Ă  bientĂŽt . Charlotte. đŸ™ŒđŸ»

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s