🎖Marathon de Lisbonne – 2016 đŸ‡”đŸ‡č

 » Le premier marathon, pas le dernier « 

C’est Ă  l’occasion du Festatrail en mai 2016 que nous entamons la discussion « Ca vous dit un marathon?? » , « Lisbonne ? Le 2 octobre ? ». Et quelques semaines plus tard nous avions nos dossards, il faut l’avouer, on est sur-motivĂ© pour flĂąner Ă  Lisbonne et faire un marathon ! « HEIN, mais qui Ă  parlĂ© de marathon ? Quoi ? 42 km ? Mais non !  »Â Les entrainements marathon l’Ă©tĂ© c’est le FEU , et dans tous les sens du terme , rĂ©veil Ă  5 heures pour courir Ă  la fraiche, sortie longue Ă  la plage, fractionnĂ© etc …

Le départ

 Nous prenons l’avion le mercredi, ainsi nous allons profiter des charmes de Lisbonne avant la course le dimanche.. Ces trois petites journĂ©es prĂ©- marathon sont essentielles. Nous avons eu le temps de nous acclimater, de nous reposer aprĂšs le vol et retirer nos dossards sans pression.

Lisbonne est une ville magnifique, il y fait encore trĂšs bon dĂ©but octobre , tempĂ©rature aux alentours de 20 degrĂ©s minimum l’aprĂšs-midi.

Nous avons fait du shopping, mangé du bon poisson dans les restaurants, goûté du Porto.

Petit déjeuner équilibré.

 » Nous prĂ©parons de super brunch « 

Pour ĂȘtre en forme toute la journĂ©e et visiter la ville , on prend des forces le matin. C’est agrĂ©able de se rĂ©veiller ainsi .  » Ä table les Loulousssssssssss !!!!!!!! «  . Je vous donne des idĂ©es pour le brunchdu Dimanche au soleil. En boissons, nous avons choisi du jus de fruit, du lait , du lait d’avoine, du thĂ©, du cafĂ©, du chocolat chaud Nesquick pour les grands enfants . CĂŽtĂ© cuisine, on s’est prĂ©parĂ© une MEGAAA salade de fruits (elle a durĂ© tout le sĂ©jour tellement les quantitĂ©s de fruits Ă©taient astronomiques), une omelette au gruyĂšre, des croissants, des tartines de pain, des cĂ©rĂ©ales comme l’avoine; mais aussi des fruits Ă  coques avec des yaourts .

J’ai fait gouter le bowl cake Banane lors de ce petit dĂ©jeuner, curieux de voir le rĂ©sultat mes potes ont Ă©tĂ© dĂ©cus, et il y avait de quoi .. D’habitude, je vous promets, ils sont bons mes bowl cake banane …. MAIS lĂ  … sans levure, et avec un micro-onde portugais un peu capricieux bof bof . En attendant, la recette du bowl cake banane (pas ratĂ©) c’est ICI.

Alimentation

 Je prends des gels Ă©nergĂ©tiques OVERSTIM’S , un camelback que je remplis avec la boisson Isostar, c’est une prĂ©paration isotonique (mĂȘme concentration en solutĂ© que l’intĂ©rieur de nos cellules). Elle permet une bonne hydratation, un apport en Ă©nergie tout au long de l’effort et elle a une action antioxydante .

Les gels Overstim’s eux sont un concentré d’Ă©nergie, booster, certains sont avec de la cafĂ©ine, d’autres avec des minĂ©raux ou vitamines spĂ©cifiques (il y a de nombreuses variantes) .

J’ai eu l’occasion de tester les gels GU ( cf Marathon Barcelone).

Les GU ont meilleur gouts, mais ils sont plus pĂąteux et donc plus difficile Ă  consommerpendant l’effort; au contraire, les Overstim’ssont liquides, et j’ai eu la sensation qu’ils apportent un rĂ©el « coup de fouet » !!!

LégÚre et décontractée

Un T-shirt Marathon de Lisbonne marque KALENJI de Decathlon, il est agréable à porter, aéré au niveau de la poitrine avec des petites poches sur le cÎté, il est prÚs du corps.

Un short Nike , court car il va faire chaud..

LE JOUR J

RĂ©veil Ă  5 heures, petit dĂ©jeuner , je ne change pas mes habitudes alimentaires, je bois mon Nesquick avec un bowl cake banane. Je m’habille, il est 6 heures du matin, je suis prĂȘte.

Mes amis rigolent car je suis MEGA stressĂ©e, j’attends dans le salon, dossard Ă  la taille et mes baskets aux pieds. J’ai l’impression de partir Ă  un examen, j’ai presque enfilĂ© mon camelback dans le salon Ă  6 heures, je suis « au taquet » . Le dĂ©part est Ă  Cascais, environ 30 km au nord de Lisbonne.

Nous prenons le tramway, puis le train (transport gratuit avec le dossard); c’est gĂ©nial on retrouve plein de participants français motivĂ©s autant que nous. On essaye de se dĂ©tendre dans le train « PAS FACILE ». J’ai la boule au ventre. Je penses Ă  tout, et je me remet en question depuis plusieurs semaines sur mes compĂ©tences et entrainements. J’apprĂ©hendes de ne pas finir, de rencontrer le mur au trentiĂšme kilomĂštre. AprĂšs 50 min de transport nous arrivons Ă  la ville de dĂ©part. Un tour au WC s’impose, nous allons direction le Macdo , c’est la queue car nous avons tous eu la mĂȘme idĂ©e. Je vois l’heure qui dĂ©file, OHHH Mon Dieu. Nous somme obligĂ©es de courir pour rejoindre le dĂ©part. Nous sommes en retard sur la ligne de dĂ©part, il est 8 h 35, mais sauver par notre sase de dĂ©part ( 4 heures) avec un dĂ©part tardif. Nous sommes 18 000 participants.

C’est gigantesque, et l’ambiance est magique, c’est un marathon fait par l’organisation « Rock’n roll Marathon ». Beaucoup de couleurs, des dĂ©guisements, des perruques ou des chaussettes colorĂ©es, c’est Ă©norme. Une musique de folie, un animation au top pour faire monter l’ambiance. Wahhou d’un coup je rĂ©alise qu’on est 18000 Ă  Ă©tre sur ce dĂ©part. Je cours avec ma copine, c’est le bonheur, dans 4 heures j’aurai rĂ©alisĂ© un rĂȘve, c’est l’objectif de tout bon RUNNER, le MARATHON.

Nous partons doucement, nous longeons la plage comme vous avez pu voir sur le plan au dessus.La vue est super, plage et ocĂ©an Ă  perte de vue, grandes villas, surfeurs. Il fait dĂ©jĂ  chaud Ă  9 heures 30 et nous avons parcouru 10 killomĂ©tre , je prend un gel Ă©nergĂ©tique. Nous discutons un peu mais le parcours est vallonnĂ©, on ne veut pas ĂȘtre essoufflĂ©.

J’ai chaud, au ravitaillement je commences Ă  m’aspergĂ©e d’eau. J’Ă©coute ma playlist sur Spotify, une playlist dans laquelle j’intĂšgre mes morceaux prĂ©fĂ©rĂ©es depuis quelques mois.

Nous passons le SEMI-MARATHON en moins de 2 heures, nous prenons le temps de nous arrĂȘter au ravitaillement.Banane, orange, gel Ă©nergĂ©tique, boisson, eau, fruits Ă  coque.

Il fait trop chaud, le parcours est moins jolie que tout Ă  l’heure, pas de grande plage, mais plutĂŽt une route longueeeeeee et immenseeeee. Je penses Ă  tellement de chose en courant, j’essaye d’oublier mon corps. C’est l’objectif quand on court longtemps, il faut savoir oublier son corps, oublier ses douleurs, et plonger son esprit dans un Ă©tat second. Nous nous suivons avec mon amie, Ă  quelques mĂštres l’une de l’autre, on se donne beaucoup de motivation.

Nous passons au 30 ieme kilomĂštre, je suis en forme pour le moment et plutĂŽt satisfaite de ne pas avoir eu ce fameux mur. Le parcours se fait maintenant dans Lisbonne, au milieu des grands magasins et des monuments. Les rues de la ville sont en pavĂ©s, cela implique des changements d’appuis au niveau du pied, et donc plus d’Ă©nergie au corps.

Nous passons le 38 ieme kilomĂštre difficilement, j’ai mal aux jambes et envie de finir. C’est interminable. Toujours des pavĂ©s et en plus de ça, nous couru avec les participants du semi-marathon (eux ils sont au 17 ieme kilomĂštre seulement), ils ont la forme et mon moral en prends un coup …  Je passe sous les jets d’eau mis en place pour me rafraichir.

C’est motivant, beaucoup de personnes sont venues, par simple curiositĂ©, ou pour soutenir leurs proches. C’est super jolie, ces monuments, ces boutiques, et ce ciel bleu. La chaleur est accablante. C’est long mais je suis trop contente, rolala , je vois le panneau 40 kilomĂštre, je suis vraiment au bout de ma vie, j’ai envie d’un grand verre de Coca-cola, et de faire une grosse fĂ©te. Je penses Ă  mes proches, j’ai trop hĂąte de passer cette ligne d’arrivĂ©e, qui va changer ma vie !!!

Nous arrivons, 41 km et la BIM LA COTE , rolaalaala !!! On voit le bout enfin presque 🙂 j’ai envie de pleurer, de crier de joie. C’est magique!!! On passe sous le chrono au bout de 4h07 . On est contente, nos montres affichent moins de 4 heures en temps rĂ©el.

Retour en France.

Nous partons le lendemain . Que de bons souvenirs …Je suis heureuse d’avoir partagĂ© autant de choses avec eux, franchir cette ligne d’arrivĂ©e ensemble c’est beaucoup d’Ă©motions.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s